La mutuelle optique

Les lunettes, les lentilles et la chirurgie pour la myopie sont trois types de dépenses médicales qui sont très peu prises en charge par la Sécurité Sociale. C’est pour cette raison que lorsque l’on choisit sa complémentaire santé il est important de bien analyser la clause optique. Il convient de connaître le taux ou le montant en euros des remboursements et de savoir dans quel cas vous êtes pris en charge. Autre point à prendre en compte, pouvez-vous vous rendre chez n’importe quel opticien ou devez-vous faire appel à un opticien agréé par votre mutuelle ? Et quel est le montant de vos cotisations par rapport au montant de vos remboursements ? Vous l’aurez compris, on ne souscrit pas un contrat à la légère, il faut prendre le temps de tout vérifier.